Pour cette étape de la Golden League, l’Equipe de France prend tout d’abord ses quartiers à Metz et va affronter la Serbie pour leur premier match international de la saison, avant d’affronter le Danemark à Bercy.

Pour cela Dinart a sélectionné 18 joueurs parmi eux des cadres tels que Guigou, Karabatic, Sorhaindo mais également des jeunes joueurs comme Elohim Prandi qui va connaitre sa première compétition internationale avec le championnat d’Europe.

Ce championnat d’Europe est au combien important pour l’Équipe de France en effet, si celle-ci souhaite se qualifier directement pour les Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo, elle devra alors remporter ce fameux championnat d’Europe qui leur manque depuis quelques années. Sinon la France devra passer par un Tournoi Qualificatif Olympique.

À l’aube de sa première compétition internationale avec l’équipe de France A, Elohim Prandi, dévoile ses envies et sa soif de victoire, il avoue « Qu’en première intention aller chercher ce championnat d’Europe qui est une des compétitions internationales les plus compliqués. » est le premier objectif pour la France. Pour cela il fait part de la bonne préparation qu’ils effectuent actuellement et donc les matchs contre la Serbie et le Danemark sont de très bons tests avant d’entamer la compétition.

Étant habitué à être un élément majeur des équipes de France dans lesquels il est passé, il se retrouve aujourd’hui comme un petit nouveau et semble dans un rêve éveillé de pouvoir apprendre à côté des plus grands de sa discipline. « Je reste concentré sur le travail » nous disait-il. Le sentant vraiment concerné par les échéances, il avoue être  » très à l’écoute sur les détails que l’on me demande ».

Persévérant, il sait que « c’est ça qui va jouer dans les moments importants de la compétions et être le plus régulier possible sur le long terme.« 

Celui qui ne pose aucune limite a conscience de l’enjeu de cette compétition et est prêt à tout pour apprendre et se mettre au service du collectif, comme il le dit, « je suis jeune et nouveau dans cet effectif donc les ambitions sont surtout collectives » et donc aller chercher ses premiers titres en Équipe de France et se mettre à 100% au service de l’équipe.

L’œil avisé de Didier Dinart, voit en Elohim Prandi un futur grand, en effet  » Elohim est rempli de détermination, qui a beaucoup de zèle. »

Ce qui est loin de déplaire à l’ancien patron de la défense française  » je préfère un joueur que nous devons freiner plutôt qu’un joueur que nous devons inciter à se surpasser donc je vois en lui un très bon élément pour le collectif.

Article et propos recueillis : WEISSGERBER Samuel / Handfacts aux Arènes de Metz

Photos : DESLANGLES Lucas / Handfacts

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *