Dix ans, dix longues années que les Arènes de Metz n’avaient pas vu l’équipe de France de handball.

7 juin 2010, la France s’imposait largement face à l’Égypte ( 41 – 25 ). Une équipe emmenée par l’actuel sélectionneur Didier Dinart mais encore Omeyer, Narcisse, Fernandez étaient sur le parquet des Arènes.

Pendant que d’autres comme Lagarde, Prandi, Mem, Richardson étaient encore que des adolescents.

Aux Arènes de Metz, nous avons assisté à un match à sens unique, une Serbie assez faible forcée de subir les foudres de Luc Abalo auteur d’une performance remarquable qui fera de lui l’homme de ce match ( 7/8 ).

Que dire de cette partie ? La France assure l’essentiel, la France assure le spectacle.

Solide défensivement, efficace offensivement ( 62% de réussite ), l’Équipe de France est bien lancée pour ce championnat d’Europe qu’elle convoite tant depuis 2014.

Une victoire 40 – 26 face à la Serbie avant d’affronter ce dimanche le Danemark à Bercy.

Remporter ce titre ou jouer une finale contre le Danemark pourrait soulager les bleus qui éviteraient de passer par un Tournoi Qualificatif Olympique pour les JO 2020.

Il reste plus qu’à… remporter ce championnat d’Europe pour la sélection emmenée par Didier Dinart.

Les réactions d’après match avec Ludovic Fabregas :

Aujourd’hui c’était un match assez facile pour vous, est ce que vous le prenez en considération pour l’Euro ou surtout pour un match de travail pour appliquer cette fameuse 5-1 que vous avez dû refaire à cause des blessures de Kentin Mahé et Luka Karabatic ?

C’est à la fois un match de travail et à la fois un match sur lequel on s’appuie pour prendre de la confiance, nous avons peu de matchs et peu de temps de préparation. C’est important d’emmagasiner de la confiance en ce début d’année avant de partir à l’Euro. C’est quelque chose de bien même si nous n’avons pas eu un match très serré avec de l’engagement pendant une heure. Mais il y a des choses à tirer notamment pendant la première mi-temps, donc c’est pas mal.

Est ce qu’aujourd’hui la France redoute-t-elle une équipe plus qu’une autre ?

Non je ne pense pas, aujourd’hui c’est vrai que le niveau est très élevé. Dans notre poule nous avons la Norvège qui est vice championne du Monde sur les deux dernières éditions, le Portugal contre qui on a perdu lors des qualifications de cet Euro. Puis la Bosnie qui restera un adversaire tout de même dangereux. Donc il faudra tous les matchs à fond. Ensuite, nous avons aussi un croisement qui est compliqué, tous les matchs seront dur et il n’y aura pas d’adversaire forcément plus dangereux qu’un autre.

Article et propos recueillis par Deslangles Lucas / Handfacts

Photos : Deslangles Lucas / Handfacts

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *