251 Partages

Quelque part dans les Hautes-Alpes, un club de Handball, motivé, ambitieux et conquérant commence à grandir ! Il s’agit de Gap ! Évoluant cette saison en Prénational dans la région de Provence Alpes Côte d’Azur, le club présidé par Régis Rochet depuis juillet 2019 affiche de nouvelles couleurs. En effet, lorsqu’il reprend la présidence du club, l’équipe fanion était au plus mal, il ne reste plus que quatre joueurs dans l’effectif. C’est en mode construction que Régis Rochet s’est transformé afin de bâtir une solide équipe qui avait l’ambition de monter en Nationale 3. 

Les dirigeants et les joueurs ont vu juste, malgré la crise sanitaire et l’arrêt des championnats, le GAP Handball est promu en Nationale 3 !  Une volonté grandissante de faire du club Haut-Alpin une identité régionale, le président Régis Rochet a fait appel à de nombreuses personnes d’expériences afin d’encadrer le projet du club : développer les équipes de jeunes afin de retrouver ces jeunes dans l’équipe fanion ! 

Nous avons échangé avec les personnes qui sont au cœur de ce projet : 

  • Régis Rochet, président du GAP Handball depuis juillet 2019
  • Thémistocle Agostini, entraîneur de l’équipe première depuis maintenant 13 ans 
  • Mehdy Benferhat, couteau suisse de l’équipe première et depuis 25 ans au club de GAP
Johan Lhou Moha (Directeur Sportif) – Philippe Chaix (Manager) – Themistocle Agostini (Entraîneur) – Régis Rochet (Président)

Régis Rochet « Le but est aussi de faire venir des joueurs d’expériences afin d’encadrer nos jeunes »

Président, pouvez-vous présenter ? 

Je m’appelle Régis Rochet, je suis président du GAP Handball, ça va faire un an en juillet. J’ai la particularité de n’avoir jamais joué au Handball ! Je suis footballeur à la base ! Ce sont mes enfants qui m’ont fait découvrir ce sport fabuleux qu’est le Handball ! Au début, je suis rentré au Conseil d’Administration puis il s’est avéré que le président était démissionnaire alors je me suis proposé et me voilà maintenant présidant ! 

Pouvez-vous présenter le projet de votre club ? 

Nous voulons monter en N3 et N2 d’ici trois ou quatre ans. Puis, le but est aussi de faire venir des joueurs d’expériences afin d’encadrer nos jeunes et de les faire se développer pour obtenir un meilleur niveau.

Premier de PN avant le coronavirus, vous montez en N3, comment ça va se passer pour vous ?

Lors des dix dernières années, nous sommes montés trois fois en N3, mais le problème, c’est que nous nous sommes jamais maintenus sauf une fois, car un club avait des problèmes financiers et donc nous avions été repêché. Pour les deux années à venir, nous voulons jouer le milieu et le haut de tableau ! Sur le long terme, nous souhaitons jouer la Nationale 2. 
Aujourd’hui nous pouvons construire un budget pour la N1, plus haut, il faudrait qu’il y ait une volonté politique. Aujourd’hui, nous voulons nous concentrer sur la formation et faire jouer nos jeunes ! 

Au mois de février, vous avez fait appel à Johann Lhou Moha en qualité de directeur sportif, pourquoi ? Quel est son véritable rôle ? 

Il va s’occuper de toute la formation, et faire en sorte que le club puisse compter chez les jeunes des équipes en -17 PACA et -18 France. Le but est de privilégier la formation afin de pouvoir dans les années à venir compter sur le jeunes de notre club dans l’équipe première et pouvoir jouer à un bon niveau dans les Hautes Alpes. Régulièrement, nous voulons jouer en -18 championnat de France et affronter les centres de formation des clubs professionnels comme Aix en Provence, Saint-Raphaël. De plus, Johann nous aide sur le recrutement et il est en contact permanent avec Thémistocle Agostini pour le projet de jeu à mettre en place pour les prochaines années. Enfin, il va aussi entraîner les -15 et -17 filles, afin de développer le même style de jeu dans toutes les catégories. 

Parlez-nous des recrues : Seufyann Sayad et Hugo Lhou Moha 

Seufyann Sayad, cherche à transmettre tout ce qu’il a pu apprendre lors de sa carrière, pour lui, c’est vraiment un dernier challenge. Puis nous lui cherchons aussi un travail, il vient ici pour faire sa reconversion professionnelle. Pour Hugo, il a joué en Proligue cette année, il a fréquenté les centres de formation de Montpellier Nantes, il a évolué en N1 et maintenant, il pense aussi à sa reconversion puisqu’il a trouvé un travail. Enfin, ils sont vraiment là pour nous aider, c’est aussi leur volonté, leur expérience du haut niveau va permettre à nos jeunes d’apprendre à leurs côtés et c’est très important pour nous. Nous ne voulons pas faire une équipe de mercenaire, ils sont là pour quelques années afin d’aider le club à remplir ses objectifs. 

Themistocle Agostini « Ça va être bénéfique, les jeunes vont vouloir se dépasser. Ils vont voir ce qu’est un joueur de haut niveau avec leurs expériences en face d’eux »

Pouvez-vous vous présenter brièvement ? Depuis combien de temps êtes vous à la tête de l’équipe ? 

Je m’appelle Themistocle Agostini, je suis entraîneur au GAP Handball depuis maintenant 13 ans ! Avant d’entraîner ici, j’ai pu entraîner Aix en Provence lorsqu’ils étaient en ProD2 pendant dix ans. 

Pensiez-vous qu’un jour Gap accueillerait un ex international et des ex joueurs professionnels ? 

Non pour l’instant, ce n’était pas envisageable, même s’il y a 12 ans, on a eu Philippe Julia. C’est est un ami proche qui a accepté de venir renforcer le club. Mais nous avions la volonté de travailler avec des jeunes du club et personnes de GAP. Maintenant il y a un besoin et une philosophie différente qui est de faire venir des personnes expérimentés qui puissent permettre au club de GAP de maintenir un certain niveau. Nous avons eu la chance de rencontrer Johann Lhou Moha ! Et par la suite de faire venir son fils, Hugo et Seufyann Sayad. 

Comment allez-vous gérer l’équipe ? Ça doit être un casse-tête d’intégrer d’anciens pro avec des amateurs

Ça va être bénéfique, les jeunes vont vouloir se dépasser. Ils vont voir ce qu’est un joueur de haut niveau avec leurs expériences en face d’eux. Puis ils vont voir l’écart entre des joueurs pro et amateurs. Leur arrivée va tirer tout le monde vers le haut. J’espère qu’ils vont faire le nécessaire pour montrer ce qu’est un joueur de haut niveau.

Que connaissez-vous de vos deux premières recrues : Lhou-Moha et Sayad ? 

Pour l’instant, on n’a pas eu l’occasion de se voir énormément parce qu’avec le confinement, la saison a été vite coupée ! Nous avons fait une ou deux semaines ensemble. Le premier apport a été plus que satisfaisant, j’espère que de leur côté aussi. Maintenant, il va falloir que chacun trouve sa place et qu’ils amènent leur pièce à l’édifice et que chacun s’épanouissent

Montée en N2 ou stabiliser le club ? 

On va prendre le temps de stabiliser le club en club en N3 de voir avec les recrues dans quelle partie du tableau, on peut se retrouver. Enfin, on va essayer de prendre son temps et de faire bien les choses. Il ne faut pas se mettre en danger par rapport à certains objectifs qui ne seraient pas réalisables.

Mehdy Benferhat « Je pense que nous sommes une équipe agréable à voir jouer. »

Peux-tu te présenter ? 

Je m’appelle Mehdy Benferhat j’ai 36 ans. Maintenant, ça fait 25 ans que je joue au GAP Handball, je joue un peu tous les postes, je suis gaucher, j’ai joué arrière droit, pivot et j’ai joué sur le banc. 

Comment décrirais-tu ton équipe ? 

On est une équipe très offensive, sur les trois meilleurs buteurs, on en a 2, Ivan Jurkovic et Mohamed Mizouni Après, en défense, on a eu un petit de mal, on s’est découvert pendant la saison. Je pense que nous sommes une équipe agréable à voir jouer.

Mehdy Benferhat à droite avec son numéro 21

Parlons-nous un peu des joueurs avec qui tu joues ? 

Clément, notre gardien, c’est un jeune de 17 ans, il était au pôle cette année, une année très importante. Il a fait ses preuves, 17 ans en senior, et vu les matchs qu’ils nous a sorti ! Puis Yoan Masse, c’est une personne qui est énormément investit au sein du club. Après notre coach est très axé sur l’attaque, Ivan Jurkovic et Mohamed Mizouni sont nos meilleurs buteurs. Pour nos deux gardiens, Clément Million et Yoan Masse, ils sont très complémentaires. Nous ne sommes pas une équipe qui défend beaucoup… C’était compliqué pour eux. 

Comment vois-tu la saison prochaine ? 

Avec les recrues, nous allons avoir déjà des forts atouts. Pour les quelques semaines ou on s’est entraîne ensemble, on a tous appris au côté de Seufyann Sayad. Hugo, c’est particulier, parce qu’on ne savait pas s’il pouvait jouer avec nous compte tenu de son statut professionnel. Mais c’est un joueur qui en veut et qui va rien lâcher ! Notre équipe ne va pas avoir le même visage la saison prochaine. Nous allons avoir des joueurs plus expérimentés, des mecs qui ont du savoir faire au handball. On va avoir des arguments pour se défendre. 

Que peux tu nous dire du niveau de la Nationale 3 ? 

On a déjà joué en N3, c’est un niveau très dur, les équipes dans le sud sont souvent aidés par des joueurs expérimentés alors que nous, on avait les jeunes du club ! Nous avons réussi à nous maintenir une saison, nous avions une génération et après nous sommes passés complètement à côté. La N3, c’est un gros niveau. Nous allons jouer toute notre chance, et on doit être costaud à la maison, on a un gros public à Gap, on compte eux. Des clubs comme Marignane, les clubs corses, c’est dur d’aller gagner là-bas. Puis, sur le papier, quand tu me dis « je joue avec Hugo Lhou Moha, Seufyann Sayad, Ivan Jurkovic, et des mecs comme Romain Faure, on a une équipe compétitive ». Puis en plus, Hugo et Seufyann ce n’est pas des mecs qui jouent pour le maintien. 

Si tu pouvais choisir un joueur professionnel, un star du handball pour aider ton équipe, tu choisirais qui ? 

En tant que capitaine, ce qui nous ferait du bien en N3, Rodrigo Corrales ! 

Enfin le capitaine, Mehdy Benferhat tenait à laisser un petit mot pour toutes les personnes présentes au GAP Handball 

« Et si je peux me permettre, aujourd’hui c’est aussi grâce à nos bénévoles que nous en sommes là. Au mois de juillet l’année dernière, au GAP Handball nous étions 5. On jouait la descente, je remercie le président d’avoir tout fait pour bâtir cette équipe ! » 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *