L’Allemagne cède mais garde espoir

L’Allemagne cède mais garde espoir

En difficulté depuis le début de cet Euro, les Pays-Bas n’avaient pas d’autre choix que de s’imposer le plus largement possible face à l’Allemagne pour garder un espoir d’atteindre le dernier carré. Les championnes du monde en titre l’ont emporté (28-27) mais ce succès est insuffisant pour espérer voir le dernier carré. Le dernier billet pour les demi-finales se jouera demain entre l’Allemagne et la Croatie.

Avant la rencontre les enjeux divergeaient quelque peu entre les deux formations. Les Pays-Bas savaient qu’ils jouaient leur avenir dans la compétition tandis que l’Allemagne se lançait idéalement dans la course aux demi-finales. La pression inhérente au résultat s’est ressentie dès le début du match. Chacun se rend coup pour coup et on s’oriente vers un duel de gardiennes. Le premier écart est créé au quart d’heure de jeu par l’Allemagne grâce aux parades de la néo gardienne de Metz Handball, Dinah Eckerle (16 parades), dont une à bout portant sur une contre-attaque de Loïs Abbigh. Celle-ci se rattrape bien et permet aux Oranje de rejoindre les vestiaires avec seulement un but de retard (14-15).

La deuxième période est équilibrée, à l’image de la première, chacune des deux formations ayant ses moments de domination. Julia Behnke et Emily Bolk tentant de répondre à Abbingh et Maleistein notamment. Cependant, la qualité de jeu est moindre, les deux équipes multipliant les approximations et les pertes de balle. Les deux formations ont eu les opportunités de tuer définitivement la rencontre sans parvenir à les concrétiser. Il a fallu deux dernières parades de grande classe de Tess Wester dans les ultimes secondes (17 arrêts au total) pour permettre aux filles d’Emmanuel Mayonnade de remporter un deuxième match dans cette compétition. Malheureusement cet écart d’un but réduit à néant les possibilités de qualification des Néerlandaises pour les demi-finales. Les Allemandes, quant à elles, devront s’imposer face à la Croatie (ce mardi 18 h 15) pour faire partie des quatre meilleures nations européennes en 2020. Dans le cas contraire, ce seront les Croates qui accompagneront la Norvège.

Alexandre BUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *