Les Bleues y ont cru

Les Bleues y ont cru

La finale de cet EHF Euro 2020 pouvait difficilement offrir meilleure affiche. La France, tenante du titre, est opposée aux stars norvégiennes qui espèrent un titre qui les fuit depuis 2016.

L’intensité promise est présente dès le début de rencontre. Les Norvégiennes sont, d’ailleurs, quelque peu perturbées par l’organisation défensive des Tricolores (avec Estelle Nze Minko en électron libre pour perturber la circulation de balle). Ainsi, la France prend le meilleur départ (4-2 7’).

Néanmoins, cette belle dynamique va vite se gripper à partir de la première exclusion temporaire donnée à Grace Zaadi. Le bloc français devient alors plus friable. Il n’en fallait pas davantage à des joueuses talentueuses comme Stine Oftedal, Nora Mork, Camilla Herrem ou encore Stine Skogrand, pour renverser le cours de cette finale (4-7 13’). Les Françaises tentent alors de se rebeller, via Alexandra Lacrabère, Laura Flippes ou encore Kali Niakaté. Cependant, l’écart ne se réduit pas. En effet, Amandine Leynaud n’est pas très en réussite dans sa cage. L’écart monte jusqu’à quatre buts à la mi-temps (10-14 MT).

Pour tenter de reverser la vapeur, le sélectionneur Français Olivier Krumboltz choisit de faire rentrer Cléopâtre Darleux dans les buts. Cette décision forte va avoir l’effet escompté : davantage compactes en défense, les Bleues peuvent se projeter rapidement en attaque. Elles se retrouvent ainsi à deux longueurs des Nordiques après dix minutes (14-16 40’).

Par la suite, on constate que les défenses ne laissent quasiment plus rien passer. Peur preuve, seulement sept buts sont inscrits en l’espace de dix minutes. Cela tourne à l’avantage des Françaises qui parviennent à recoller à l’approche du « money-time » (18-18 50’). Un jet de 7m réussi par Zaadi leur permet même de prendre la tête (19-18 53’).

Mais les Scandinaves, notamment via la revenante Nora Mork, ne s’en laissent pas compter et reprennent l’avantage (19-20 55’). A cet instant, un mauvais changement va entraîner l’exclusion de Grace Zaadi et, de fait, déstabiliser l’ensemble de l’Équipe de France. Le sang-froid des expérimentées norvégiennes fera le reste pour aller conquérir le titre continental (20-22 score final).

La déception est grande pour les Françaises qui ont touché du doigt un nouveau titre. Mais, après la désillusion du Mondial Japonais, cette médaille d’Argent est aussi pleine de promesses, en vue des prochains Jeux Olympiques, qui doivent se tenir en Août 2021.

De son côté, les Norvégiennes retrouvent les sommets du Handball féminin. Elles espèrent que ce sera le début d’un nouveau règne sans partage lors des futures compétitions internationales.

FRANCE-NORVÈGE, Jyske Bank Boxen (Herning), Finale

FRANCE : Leynaud, Darleux (GK), Nocandy (0 but/1 tir), Coatanea (1/2), Valentini, Zaadi (3/7), Kouyaté, Niakaté (3/4), Dembélé-Pavlovic (1/1), Sercien-Ugolin (1/6), Flippes (3/6), Kanor (0/2), Edwige, Foppa (5/8), Nze Minko (1/4), Lacrabère (2/3).

Entraîneur : Olivier Krumbholz

NORVÈGE : Solberg, Lunde (GK), Reistad (2 buts/ 6 tirs), Arntzen, Kristiansen (4/8), Frafjord, Loke, Skogrand (4/6), Mork (4/8), Oftedal (3/8), Aune (0/1), Dale (1/1), Jacobsen, Herrem (3/4), Solberg-Isaksen (1/2), Breistol.

Entraîneur : Porir Heigeirsson

Arbitres : Viktoria ALPAIDZE et Tatyana BEREZKINA (Russie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *