À jamais dans nos mémoires !

À jamais dans nos mémoires !

Le 30 janvier 2020, nous avons appris le décès de Thierry Dentz suite à une longue maladie. Il était apprécié de tous dans le monde du handball !

En décembre 2018, après une belle affiche, Montpellier-Nîmes, Thierry Dentz assisté de son fidèle binôme et ami de toujours Denis Reibel ont rangé le sifflet suite à une maladie. Ce fut déjà un électrochoc pour le handball français ! Le décès de Thierry Dentz à boulversé le monde du handball en ce début d’année 2020.

 Habitué à voir les deux arbitres sur tous les terrains de France et régulièrement en Ligue des Champions. Au compteur, plus de 100 matchs de Ligue des Champions et depuis 2003, ils étaient devenus arbitres internationales. Les deux amis ont ainsi réalisés leur rêve, passé par toutes les étapes de l’arbitrage pour arriver au sommet leur a coûté de longues heures de travails, de longs déplacements. Mais ce qu’il faut retenir, c’est la passion et l’amour qu’ils avaient pour le handball et les acteurs qui le composent. Élu 8 fois meilleurs arbitres du championnat de France par les joueurs, Thierry Dentz et Denis Reibel laissent, une emprunte de leur passage dans l’histoire du handball français. 

Nous tenons aussi à nous adresser à sa famille, ses amis, ses proches, sachez que vous avez tous notre soutien ! Aujourd’hui sur Handfacts, Thomas Villechaize, François Xavier Houlet, Thierry Anti et Rémi Desbonnet lui rendent un très bel hommage. 

La personne qu’a été Thierry Dentz, restera à jamais gravé dans les mémoires… 

Pour son caractère : 

« Ce que j’ai toujours aimé chez lui : c’était un vrai caractère, quelqu’un de franc, d’entier. Il ne se cachait pas derrière les choses.. C’est vrai que nous n’avions pas toujours été d’accord sur tout, ce qui nous a valu de vraies disputes. Thierry n’avait pas sa langue dans sa poche, vraiment, c’était un caractère en acier trempé, il était tellement drôle aussi. Je me sentais très proche de lui dans le caractère. Quand nous discutions des choses de la vie, j’avais l’impression de lui ressembler. Il était volcanique et j’aimais tellement ce côté de lui.» Thomas Villechaize

« Oui, on s’est déjà accroché lors des matchs ! Mais c’est le temps du match ! Comme moi, j’ai pu avoir des attitudes qui ne correspondent pas à l’homme que je suis en réalité. Ce n’est jamais resté ! Même si, il n’appréciait pas mes réactions où je ne comprenais pas ses décisions, mais on se connaît par cœur. » Thierry Anti

« Une personne plein d’humour, plein de joie de vivre, drôle, franc parfois, au-delà du politiquement correct mais capable d’une auto-critique. Lui et Denis sont très différents. Il est beaucoup plus discret, mais ils se complétaient. Il y avait une telle complicité, c’était comme le feu et la glace. » François Xavier Houlet

Thierry Dentz ( à gauche ) et Denis Reibel ( à droite )

Pour son amour du handball :

« Il était tellement passionné par ce qu’il faisait, il était animé par le handball et par l’arbitrage. Il prenait conscience de la chance qu’il avait de faire ce métier ! Chaque match était une fête, une grande et belle fête ! » Thomas Villechaize 

« Ce qui était bien avec Thierry, c’était un passionné, il voulait être apprécié par la famille du handball. Il voulait montrer que les arbitres font parti du jeu, ils sont des acteurs comme les joueurs et les entraîneurs. En quelques mots, c’était un passionné, c’est tout ! Il a beaucoup vécu pour ce sport, il appréciait toutes les rencontres, toutes les amitiés qu’il a pu avoir. Il n’aimait pas que l’arbitrage, il aimait le Handball. Thierry Dentz était un amoureux du handball » Thierry Anti

« Tout le monde est unanime là-dessus : c’est leur approche de l’arbitrage avec beaucoup de contact humain, il avait un sens du jeu. Il faisait passer des situations délicates par le dialogue. Les acteurs du jeu appréciaient fortement ce genre de relation. » François Xavier Houlet

Pour son professionnalisme : 

« Leur philosophie était de laisser le sport s’exprimer. De ne pas l’encadrer par des règles fermées et aveugles, on sentait qu’il y avait une différence avec les autres arbitres. Ils acceptaient leurs erreurs, discutaient avec les joueurs et les entraîneurs. » Thomas Villechaize 

« On attendait beaucoup d’eux, car il laissait vivre le jeu ! Il mesurait quand un match était chiant ou pas, mais il participait à la fête. Le handball de haut niveau produit du spectacle, et les arbitres sont des acteurs de ce spectacle. Il voulait que le match soit beau. Tout en contrôlant la partie, il amenait de l’humour pour que tout se passe dans la bonne humeur. Le but était que le spectacle puisse se produire. »

Thierry Anti

« Il voulait mettre en avant le boulot des joueurs et de laisser s’exprimer, communiquer les joueurs. Il savait par mettre des barrières et poser des limites quand ça ne lui plaisait pas, c’était sa principale qualité ! Nous comprenons direct la direction qu’il voulait donner au match, il n’hésitait pas à sanctionner quand le combat n’était pas propre. Lorsque ça se faisait dans les règles de l’art, il aimait bien laisser le jeu se dérouler ! » Rémi Desbonnet

Pour sa sympathie :

« Tu peux demander à tous les joueurs que je connais, ils adoraient être arbitrer par ce duo. Les joueurs pouvaient s’exprimer, montrer l’étendue de leur talent, Thierry et Denis, ce sont eux, le jeu qui s’exprime, c’était un jeu pour eux et c’est une notion très importante, ils s’amusaient, jamais ils ont oublié que le handball était un jeu, c’était deux grands enfants ! »

Thomas Villechaize

« Montpellier – Nîmes, c’est toujours des matchs super chaud et très engagé donc quand on voit que c’est Thierry et Denis qui sont nominés pour arbitrer nous sommes content, car nous savons que le match sera tenu et que nous allons avoir une relation correcte et bienveillante avec les arbitres. » Remi Desbonnet

« Il faudrait que je fasse un gros effort de concentration pour me rappeler la dernière fois où je me suis fâché avec lui, il y a eu tellement de bons moments et ça c’est très beau, je m’en souviens pas, certes on s’est déjà énervé mais je m’en souviens plus car je garderai à vie une très belle image de lui. » Thierry Anti

Pour ses anecdotes qui ont marqué :

« Quart de finale, Kielce contre Flensburg, ils oublient un 7m pour Flensburg du coup Kielce se qualifie au Final 4 de Cologne ! Pour la petite histoire, ils vont même remporter la Ligue des Champions. Mais Denis l’avait vu, mais c’était à Thierry de siffler du coup, il n’avait pas voulu siffler. Ça avait eu de mal à passer à Flensburg» François Xavier Houlet

« Des anecdotes, il y en a plein, mais celle qui me marque le plus est la gestion de la demi-finale à Cologne à l’époque du Barça de Nikola Karabatic. C’était un match extrêmement tendu, même que le Barça avait perdu. Une partie très compliquée à arbitrer, la tension, l’énervement, tous les accrochages et pourtant, Thierry et Denis l’ont fait à merveille ! » Thomas Villechaize

« Et là, je passe devant le vestiaire des arbitres, Thierry m’attrape et me dit de rentrer, il me tend une bouteille de d’eau, il me demande de me mettre assis et il me pose des questions, il me dit « je sens que vous êtes pas content, quel est ton ressenti ? ». Mais d’une façon très calme, je leur dis que ce n’est pas le coup de sifflet, mais sur l’interprétation tourne souvent en notre défaveur. Mais il m’explique que c’est le fruit du hasard et qu’il va être plus attentif sur la seconde période. On se tape dans la main, je leur fais une blague, je leur dis que je garde la bouteille d’eau et je pars en rigolant ! »

Rémi Desbonnet
Remi Desbonnet et Thierry Dentz lors de Montpellier - Nîmes

À jamais, Thierry Dentz restera gravé dans la mémoire de la famille du handball, sa deuxième famille. De plus, Handfacts tient aussi à apporter son soutien à Denis Reibel qui vient de perdre son frère, son ami, son binôme que nous n’avons pas oublié, François Xavier Houlet le dira sûrement mieux que nous, « Dentz-Reibel, c’est indissociable »

« Dentz – Reibel doivent être une inspiration à 150% pour les jeunes arbitres et surtout en France ! »
Francois Xavier Houlet 

Merci à Thomas Villechaize, François Xavier Houlet, Remi Desbonnet et Thierry Anti pour leur disponibilité.

Propos recueillis par Deslangles Lucas

Images : Bein Sport


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *