170 Partages

Grand espoir du handball féminin, Ilona Di Rocco, professionnelle à Metz Handball depuis l’été 2019 a profité de la blessure de Xénia Smits pour grappiller un peu de temps de jeu cette saison. Une saison plus qu’enrichissante pour la jeune auboise qui au quotidien a pu apprendre au côté de joueuse internationale. Courtisée par plusieurs clubs de Ligue Butagaz Énergie ou de D2 féminine, Ilona Di Rocco a choisi la JDA Dijon pour l’exercice 2020/2021. 

Ilona Di Rocco aux Arènes de Metz
Entrée sur le terrain d’Ilona Di Rocco lors du match contre FTC Budapest

Avant de partir s’aguerrir à Dijon, la demi-centre messine s’est vu offrir une prolongation de contrat témoignant de la confiance que lui accorde son club formateur. « Ma prolongation à Metz me réjouis beaucoup. Puis le choix de partir en prêt est une très bonne solution pour moi. Je vais pouvoir progresser en gagnant plus de temps de jeu. »  

Nouveau défi pour Ilona Di Rocco

En décembre après un tournoi avec la sélection France U20 à Plan de Cuques, Ilona Di Rocco a vu le téléphone sonner, au bout du fin ? Christophe Mazel, entraîneur de Dijon. « Il était intéressé par mon profil et que j’étais une joueuse qu’il aimerait avoir dans son effectif. » 

Di Rocco part à Dijon en terre presque inconnue, en effet, elle retrouvera son arrière gauche en Équipe de France. « C’est un point très positif et rassurant de rejoindre un nouveau club en connaissant déjà Laura Lasm. Ça a forcément son avantage surtout que c’est une personne avec qui je m’entends très bien. » Le duo Lasm-Di Rocco risque de faire des étincelles la saison prochaine sur les parquets de Ligue Butagaz Énergie. « Ça me fait plaisir de pouvoir partager le terrain avec ma coéquipière française » ajoute la futur demi centre dijonnaise. 

Ilona Di Rocco sous le maillot bleu
Ilona Di Rocco sous le maillot bleu lors de France – État Unis à la Maison Du Hand

Même si plusieurs clubs étaient prêt à l’accueillir le choix de rejoindre Dijon, s’est fait naturellement, « Dijon est un club avec une histoire, tout comme Metz et l’ambiance est très chaleureuse. C’est un club qui semble correspondre a ma personnalité, et même humainement, je pense m’épanouir ! »

À l’image de Marie Hélène Sajka prêtée à Toulon pour montrer l’étendue de son talent,c’est l’heure d’Ilona Di Rocco de s’imposer avant de revenir faire le spectacle aux Arènes de Metz. 

Propos recueillis par : Deslangles Lucas / Handfacts

Photos : Deslangles Lucas / Handfacts

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *