Pour cette première rencontre à « domicile », les Dragonnes de Metz Handball viennent à bout de Vipers Kristiansand, champion d’Europe en titre et tombeur de l’invincibilité messine aux Arènes de Metz (23-18 FM)

C’est à quelques kilomètres des l’antre habituelle que les Dragonnes de Metz Handball ont effectué leur premier match à domicile. En effet, les Arènes de Metz sont occupées par le tournoi de tennis annuel : le Moselle Open. Et on ne peut pas dire que le changement de salle a perturbé le collectif d’Emmanuel Mayonnade. Dès l’entame de la rencontre, le visage fermé et concentré des deux équipes prévoyaient un handball de haut niveau.

Un début de saison parfait pour les Dragonnes. Invaincues en championnat, comme en Ligue des Champions, elles font preuve de solidité défensive en encaissant très peu de but. « Par le passé, j’ai rarement eu le sentiment que Metz Handball avait aussi bien défendu. Dites moi combien de fois nos adversaires ont été forcées de prendre le tir dans des positions compliquées ? » souligne Manu Mayonnade. Un élément ô combien important pour performer sur les deux tableaux. Agressives, les messines parviennent à récupérer plusieurs ballons et faire douter les norvégiennes de Kristiansand, pourtant bien aidées par l’expérimentée gardienne, Katrine Lunde. Seulement, l’armada messine se déploie, Nocandy, puis Jacques, Bont, Bouquet y vont chacune de leur tour pour creuser l’écart au tableau d’affichage. Muettes devant Hatadou Sako en feu au Palais des Sports Gentilly, Vipers rentre aux vestiaires avec seulement, 9 buts inscrits. (14-9 MT)

Astride N’Gouan et ses coéquipières n’ont jamais été réellement inquiétées face à Vipers. Photo Lucas Deslangles/Handfacts

Metz Handball déroule face à Vipers

Manu Mayonnade le savait. Vipers n’avait pas dit son dernier mot. Dahl, Tomori et Gullden tentait tant bien que mal de motiver son équipe, de jouer juste, mais rien n’y fait. Des pertes de balles inhabituelles et le récital de Sako dans les cages, ont fait perdre les pédales aux Championne d’Europe. « Hatadou fait un match superbe, accompagnée par N’Gouan, Micijevic et par toute les joueuses. La prestation d’ensemble est belle. » se félicite le technicien messin. Malgré quelques bonnes minutes au début du second acte, (19-16 45′) Mork et ses coéquipières passent totalement à côté de leur rencontre, de quoi offrir un joli cadeau d’anniversaire à Bruna De Paula, qui pour le coach messin, est présente dans cette équipe depuis de nombreuses années tant l’efficacité et l’adaptation rapide de la brésilienne se fait ressentir dans le collectif. « Je me sens bien et ça m’étonne parce que j’ai aussi l’impression que ça fait plusieurs saisons que je suis là. » confirme De Paula.

Un match aux allures de revanche que les messines avaient coché dans le calendrier se solde par une belle victoire en terre nancéienne. (23-18 FM)

Lucas Deslangles