C’est terrible ! Annoncés favoris face à la modeste équipe d’Aalborg, présent pour la première au Final 4 de la Ligue des Champions, les joueurs de Raul Gonzalez déjouent totalement en l’espace de 15 minutes. Encore une fois, le titre européen échappe à Paris.

La déception est énorme pour le collectif parisien, sacré champion de France, il y a une semaine. Ce soir, face à la future équipe de Mikkel Hansen, les individualités parisiennes n’auront pas suffit. Le bourreau du PSG, Henrik Mollgard, ancien de la maison déclare au micro de l’EHF, « On a fait le dos rond , nous sommes restés solidaire jusqu’au bout pour aller en finale. » L’arrière gauche internationale danois est bien conscient de l’exploit réalisé cette après-midi et espère ne pas s’arrêter en si bon chemin. « J’ai déjà perdu une finale, j’espère que mes coéquipiers m’aideront à remporter celle ci. » Alors que la rencontre avaient parfaitement débuté pour Remili et ses coéquipiers avec un 3-0 d’entrée, Aalborg reste muet pendant neuf longues minutes.

En première période, un Paris Saint Germain, brouillon face à la défense agressive proposée par les danois, mais qui reste tout de même efficace en inscrivant 15 buts, en 30 minutes. Bien emmenés le suédois Claar auteur de 8 buts, Aalborg a longtemps était derrière au tableau d’affichage, rentrant même au vestiaire avec deux buts de retard. (15-13 MT)

Des rêves brisés en 30 minutes

Un début de seconde période similaire au premier acte, puisque le hommes Raul Gonzalez repartent sur des bases solides et prennent même 5 buts à la 37ème minute. (21-16) Une telle avance, aurait du permettre au Paris Saint Germain de pouvoir gérer les 20 dernières minutes tranquillement. « Nous étions très agressif, nous avons laissé très peu d’occasion en première mi-temps. Derrière, nous avons pris trop de risque en défense et nous avons énormément échoué offensivement. » déplore le capitaine courage, Luka Karabatic au micro de l’EHF. L’international français comptant 4 réalisations dans cette rencontre a été une pièce maîtresse du PSG, surement un des rares joueurs à ne pas avoir commis d’erreur cette après-midi.

La gestion de l’effectif pose de nombreuses questions. Nikola Karabatic, Benoit Kounkoud, Denis Kristopans et Adama Keita ont été très peu utilisé, voir pas du tout. Ils auraient pu permettre au 7 de départ de souffler et de conserver son avantage. Comme depuis le début de la saison, les gardiens français Vincent Gérard et Yann Genty, ne sont pas transcendant. Contrairement aux Parisiens, les joueurs d’Aalborg ont fait preuve d’un grand calme et d’une énorme efficacité allant jusqu’à inscrire 22 buts en une mi-temps, de quoi se poser réellement des questions sur les performances des deux gardiens tricolores.

Malgré un faible tant de jeu, Vincent Gérard n’a pas réussi un sauver le navire parisien (Photo Axel Heiman / EHF)

C’est encore une fois que le PSG échoue aux portes de la Finale à Cologne. Les parisiens vont se battre pour remporter la médaille de bronze. « Mentalement, ça va être très dur de se préparer pour demain. » Mais Luka Karabatic, l’affirme, se relever d’une telle désillusion ne sera pas facile. Le rendez-vous est pris, ça sera demain à 15h15, soit contre Barcelone, soit contre le HBC Nantes.

Photo : Photo Axel Heiman / EHF

Lucas Deslangles