Jeudi, l’Équipe de France va découvrir ses adversaires pour le premier tour de l’Euro 2022. Les bleus placés dans le pot 3 vont sont sur et certains de devoir affronter une grosse nation du Handball mondial.

Suite à sa qualification pour l’Euro 2022 acquise mardi dernier en Grèce, l’équipe de France connaîtra ce jeudi après-midi (17h) ses futurs adversaires pour le Championnat d’Europe en début d’année prochaine (13-30 janvier). Placés dans le pot 3 après une mauvaise prestation au dernier championnat d’Europe, qui plus avait conduit la fédération française à prendre une décision radicale envers Didier Dinart. La probabilité que les Bleus doivent faire face à un groupe compliqué est élevée. D’autant plus, que seulement les deux premiers se verront accéder au tour principal.

En effet, les Bleus peuvent potentiellement affronter l’Espagne, la Norvège où le, Portugal, des équipes issus du pot 1. Par le passé, plus où moins proche, en référence au dernier championnat du Monde, l’Espagne et le Portugal avait complètement fait déjouer les plans de Guillaume Gille, forcé de s’incliner face à ces deux nations. Dans le pot 2, le Danemark, ainsi que la Suède sont les deux équipes à éviter. Les Champions du Monde en titre ainsi que les vices-champions du Monde sont deux concurrents sérieux au titre Européen. Le troisième adversaire des bleus sortira du pot 4. Malgré que la France se place un cran au dessus de ces nations, le niveau a grandement changé depuis nombreuses années et il faudra tout même être vigilant pour ne pas se faire surprendre et perdre des points ô combien important.

Rappel des pots

Pot 1 : Allemagne (groupe D, Bratislava), Croatie (groupe C, Szeged), Espagne, Norvège, Portugal, Slovénie (groupe A, Debrecen)
Pot 2 : Autriche, Danemark, Hongrie (groupe B, Budapest), Russie, Serbie, Suède
Pot 3 : , Biélorussie, Islande, France, République tchèque (groupe E, Bratislava), Macédoine du Nord, Slovaquie (groupe F, Košice)
Pot 4 : Bosnie-Herzégovine, Lituanie, Monténégro, Pays-Bas, Pologne, Ukraine
* une équipe a déjà été placée dans chacun des six groupes avec notamment le critère de la proximité géographique 

Lucas Deslangles

Photo Sylvain THOMAS/AFP