Bien mal embarqué dans ce match, l’USDK parvient à décrocher une victoire importante face à Tremblay qui a sorti un match XXL !

Le retour à la compétition a été rude pour Dunkerque et Tremblay. Un long combat de 60 minutes dans lesquels Francilliens et Nordistes se rendent coup pour coup. Dès les premières minutes, l’atmosphère lourde et l’enjeu du match pour les deux formations se fait vivement ressentir. Petit rappel, L’USDK n’a plus gagné depuis le 20 novembre contre Limoges. Côté Tremblaysiens les hommes de Joël Da Silva sont toujours à la recherche de leur première victoire.

Dès les premières minutes deux hommes se signalent. Patrice Annonay d’un côté, Samir Bellahcene de l’autre. Les portiers sont en feu au Stade de Flandres de Dunkerque. Un début de match relativement équilibré, avant que Tremblay et Pedro Portela décide d’accélérer le rythme et de passer devant au tableau d’affichage. Patrick Cazal fait les cents pas sur son banc afin de trouver la faille qui fera exploser la Team Yaba. Pendant cette longue période de réflexion le mano à mano continue et les deux gardiens prennent le match à leur compte. C’est seulement à la 29′ minute que l’USDK parvient à passer devant grâce à Reiner Tabaoda (12-11) avant que Henrik Olsson viennent égaliser dans les derniers instants (12-12 MT). Un retour au vestiaire pénible pour Florian Billant et ses coéquipiers, bien mécontent de l’arbitrage en cette première mi-temps. « Un arbitrage de ce niveau en Lidl Starligue, ce n’est plus possible » souligne Cazal en conférence de presse d’après match.

« Une nouvelle saison commence » Samir Bellahcène

Ce début de seconde période est à l’avantage des visiteurs et plonge Dunkerque dans une mauvaise passe. Déconcentrés par les décisions du corps arbitral parfois litigieuse, comme le carton rouge de Steve Marie Joseph à la 36′ minute pour un coup au visage. « Dans l’arbitrage il faut être cohérent, nous on met un coup au visage, c’est rouge ! Et eux, c’est un simple deux minutes ! » s’exclame l’entraîneur nordiste. Évoluant une bonne partie de la seconde période en infériorité numérique, cela ne faisait qu’empirer les choses pour les joueurs de l’USDK bien obligés de puiser dans leurs ressources. Sorti à la mi-temps alors qu’il était auteur d’une partie incroyable Bellahcene, permet à son équipe de repartir du bon pied avec de nombreux arrêts, notamment sur 7 mètres face à Etienne Mocquais. Un money time de feu, Tom Pelayo parvient à égaliser, la Team Yaba repart au front, il reste alors 30 secondes, Patrice Annonay en dehors de son but, un temps mort de Joël Da Silva et là… Diego Pineiro récupère un ballon dans les mains d’Olsson et marque dans le but vide. (25-24 29′). Enfin une dernière action mal maîtrisée de la part des francilliens un shoot rapide, vient heurter la tête de Bellahcene et s’écraser sur le poteau pendant le coup de sifflet final retenti. Comme un symbole, l’homme qui a tenu la baraque côté Dunkerquois vient sauver son équipe et remportent les 2 points !

Lucas Deslangles